Chouchou des salles de bains où il permet à la fois de chauffer l’espace et de sécher les serviettes… le chauffe-serviette porte bien son nom. Electrique ou relié à un chauffage à eau chaude ? De quelle puissance ? Quelles options et quels accessoires choisir pour le rendre plus fonctionnel ? Choisissez le modèle le mieux adapté à vos besoins.

Sèche-serviettes : choisir son énergie

Il existe des sèche-serviettes à eau, électriques ou mixtes.

  • Le sèche-serviette à eau doit être raccordé à une chaudière qui gère déjà l’ensemble du chauffage de la maison. A réserver plutôt en rénovation en raison des travaux de plomberie à envisager.
  • Le sèche-serviette électrique est le modèle le plus simple à poser puisqu’il suffit de le raccorder à une prise. Attention à bien respecter le volume de sécurité inhérent à une salle de bains, fixant une distance minimum à partir des points d’eau. Le sèche-serviette électrique peut être à inertie sèche (corps de chauffe en céramique, stéatite ou pierre de lave) ou fluide (à tubes intégrés dans lesquels circule un fluide caloporteur), les deux chauffés par une résistance électrique. L’inertie sèche a tendance à mieux restituer la chaleur.
  • Il existe des modèles mixtes qui conjuguent eau chaude et électricité, très pratiques pour une utilisation même quand la chaudière est éteinte.

Quelles formes et quel design pour vos Sèche-serviettes ?

  • Côté formes, le sèche-serviette traditionnel ressemble à une échelle mais la palette de formes et de couleurs ne cesse d’augmenter pour créer le décor dans les salles de bains. Le choix de la forme doit aussi être fonction de la place disponible pour l’installer. 
  • Certains appareils sont dotés de lames plates qui ont l’avantage d’offrir une surface d’échange plus importante et donc un séchage et un chauffage plus rapides. D’autres présentent des lames rondes plus classiques ou encore galbées pour apporter une touche d’originalité.  Les lames peuvent aussi être ouvertes d’un côté pour faciliter la pose des serviettes.
  • Les sèche-serviettes rayonnants sont constitués d’un panneau plein qui restitue la chaleur. En général, ils ne comportent qu’une seule barre porte-serviettes.
  • Côté couleurs, toutes les fantaisies sont désormais possibles : blanc, gris, noir, ardoise, brun, aluminium… se côtoient.

Adapter la puissance du Sèche-serviettes pour un confort maximal

Certains modèles sont dotés d’une soufflerie qui booste la température de 3 à 4°C au moment de prendre sa douche ou son bain.

La puissance d’un sèche-serviette doit être adaptée à la surface de la salle de bains. Comptez 130 watts environ par m2 pour une température de confort à 21° C.

A noter : Les serviettes qui sèchent captent les calories et cela doit être pris en compte dans le calcul.

seche-serviettes

Pour une meilleure gestion du chauffage

  • Dans une salle de bains, il est important de disposer d’un chauffage souple et réactif. Un programmateur relié à un pilotage intelligent permet à l’appareil de gérer seul ses périodes de chauffe et d’intégrer différentes plages horaires selon votre présence ou votre absence. 
  • Connecté, le sèche-serviette peut être piloté à distance depuis votre smartphone.
  • Une fonction Boost ou marche forcée permet de gagner quelques degrés en une dizaine de minutes.

Sèche-serviettes : des accessoires en option

  • Les modèles les plus high-tech proposent une option lumineuse avec des leds intégrés qui ambiancent la salle de bains.
  • Pour ne pas perdre de temps et partir d’un bon pied, un sèche-serviette peut aussi afficher l’heure et la météo, être doté d’enceintes pour écouter de la musique sous la douche ou être équipé d’une prise USB pour recharger votre téléphone pendant que vous vous préparez. On n’arrête plus le progrès !
  • Côté accessoires, pensez aux patères et anneaux porte-serviettes supplémentaires qui augmentent la surface d’étendage.