La colonne de douche permet de disposer d’un ensemble complet avec mitigeur classique ou thermostatique, pommeau de tête, douchette à main, buses hydromassantes et flexibles compatibles et faciles à installer qu’il s’agisse d’une nouvelle installation ou d’une rénovation. Le bon choix des différents éléments et une installation dans les règles sont essentiels pour un confort maximal. Qu’est-ce que l’on appelle une colonne de douche ? Un ensemble complet qui part de l’arrivée d’eau jusqu’au pommeau de douche supérieur et qui inclut plusieurs éléments compatibles. Les marques à connaître : Hansgrohe, Vitra ou Grohe.

De quels éléments est constituée une colonne de douche ?

La barre murale 

Elle relie les divers éléments à la robinetterie via des flexibles. Certains modèles dotés d’une armature englobent des buses ou des jets encastrés hydromassants.

La pomme ou pommeau de tête

Elle ou il se situe en partie haute de la colonne de douche. Le pommeau est fixe mais peut être orientable. Il est composé de nombreux picots. Leur nombre et le positionnement des picots assurent des sensations différentes lors du ruissellement de l’eau. Le diamètre des pommeaux est compris entre moins de 20 cm et plus de 30 cm : la tendance étant aux pommes de douche XXL !

La douchette ou pomme de douche à main

Sur la colonne est prévu un emplacement pour accrocher la pomme à main ou douchette, reliée à la robinetterie par un flexible lisse ou anti-torsion. Les dimensions des flexibles sont variables (entre 1,25 et 2 m) pour s’adapter à toutes les configurations.

La robinetterie 

La colonne de douche est en général vendue avec sa robinetterie. 

Pour la rénovation, il existe des colonnes de douche compatibles avec toutes les robinetteries déjà installées.

Laquelle choisir ?

• Le mélangeur : plutôt déconseillé car il ne permet pas un réglage précis de l’eau chaude. 

• Le mitigeur classique : il permet de régler à la fois la température et le débit de l’eau.

• Le mitigeur thermostatique : il offre plus de confort et de sécurité en permettant de choisir au degré près la température. Il est aussi équipé d’une butée de sécurité qui évite tout risque de brûlures.

Colonne de douche encastrable : quelles différences ?

Une colonne de douche encastrable dispose des mêmes composants qu’une colonne de douche classique mais la tuyauterie, les raccordements et le bras de douche sont complètement invisibles puisqu’encastrés dans le mur. Seuls apparaissent le pommeau de douche, la robinetterie, la douchette à main et son flexible. La tendance est à la colonne de douche encastrable hydromassante qui comprend plusieurs buses dispensant des jets d’eau massants. Le plus gros avantage d’une colonne de douche encastrable est de dégager complètement l’espace-douche. Cependant pour être parfaitement opérationnelle, cette installation doit être réalisée dans les règles de l’art. 

A noter :  Les colonnes de douche prévues pour être installées au-dessus d’une baignoire disposent d’un nez de robinet supplémentaire pour assurer le remplissage de la baignoire.

Colonne de douche : une installation en plusieurs étapes

La prise de mesures

La hauteur de la colonne est à définir en fonction de l’utilisateur le plus grand. En général, elle doit être de 10 à 20 cm au-dessus de sa tête. 

Il existe des colonnes de douche réglables qui, en rénovation, permettent d’utiliser les trous déjà percés.

L’installation

– Si vous devez percer de nouveaux trous, il faut vous équiper d’une perceuse.

– Pour une nouvelle installation, la robinetterie doit être placée à même hauteur que celle de l’arrivée d’eau.

– Commencez par fixer le support haut de la colonne : c’est lui qui guidera la barre de douche et le support bas.

Les raccordements

– Avant tout raccordement, coupez l’arrivée d’eau.

– Reliez les flexibles de la colonne de douche en distinguant les sorties d’eau chaude et froide.

– N’oubliez pas les joints d’étanchéité sur la douchette à main et sur la pomme de tête.

– Et n’oubliez pas de tester avant la mise en route pour voir s’il n’y a pas de fuite.

Les options de confort

Il existe des dispositifs malins type « stop douche » pour interrompre l’écoulement de l’eau à tout moment et pour réduire la consommation.

– Les économiseurs de douche, qui ajoutent de l’air à l’eau, permettent de garder un débit identique en utilisant moins d’eau.

– Les pommeaux de douche anticalcaire, équipés de picots en silicone, empêchent le calcaire de s’installer et promettent un entretien plus facile.

– Un éclairage Led peut être intégré à la colonne de douche pour restituer les bienfaits de la luminothérapie. On retrouve aussi des Leds dans les pommeaux ou douchettes qui reflètent la température de l’eau, évitant de prendre des douches trop froides ou au contraire trop chaudes. 

– Certains pommeaux sont étudiés pour diffuser moins d’éclaboussures et dispensent des gouttes généreuses : AirPower (Hansgrohe) ou Jet Rain (Grohe).