Découvrez les principaux outils de jardin indispensables pour préparer vos sols : bêche, râteau, motobineuse, motoculteur… Avec eux vos sols seront impeccables.

Outils de jardin : les indispensables pour préparer le sol

Si le sol de votre jardin végète depuis l’automne, il est temps d’anticiper l’arrivée du printemps et de bien préparer le sol. Quels sont les outils les plus appropriés ? Les outils mécaniques sont les plus utilisés et restent les plus abordables. Mais pour certaines actions et si vous disposez d’une belle surface de terrain, le travail sera facilité par des outils motorisés comme le motoculteur ou la motobineuse.

Des outils de jardin à portée de main

La première étape de la préparation du sol consiste à l’ameublir donc à casser la couche superficielle afin que l’air et l’eau pénètrent mieux. Pour cela, une bêche ou une fourche à main suffisent. On peut aussi utiliser un croc ou griffe à quatre dents ou encore une binette pour finaliser le travail. Enfin, pour aplanir le sol, un râteau est l’outil idéal. La brouette s’avère également indispensable pour transporter les outils et récupérer les mottes récalcitrantes

  • La bêche ressemble à une pelle mais son extrémité est conçue pour mieux pénétrer dans la terre. Sa poignée fermée en bout permet de forcer sur l’outil.
  • La fourche comprend des dents qui facilitent l’ameublissement d’une terre lourde. Choisissez-là équipée d’une poignée en bout qui assure une meilleure prise en main.
  • Le croc ou la griffe à quatre dents permet d’aérer mais aussi d’arracher les herbes indésirables.
  • La serfouette est composée d’une lame droite d’un côté et de deux griffes de l’autre, utile pour aérer, griffer, désherber… Elle se révèle multi-services. La binette ne dispose que d’un côté à lame droite.
  • Le râteau est un outil long à dents, comme un peigne, qui vient égaliser la terre sur le sol. Il peut aussi servir à recouvrir les graines une fois semées.

Pour un usage pérenne

  • Ne lésinez pas sur le prix, gage d’une meilleure résistance. Les outils à main sont faits pour durer, surtout s’il s’agit de matériel de bonne qualité comme ceux en acier trempé et forgé. Il suffit simplement de bien les entretenir et de les employer à bon escient.
  • Pensez à la brouette de jardin, un complément indispensable qui dispose d’une ou deux roues. Deux roues assurent plus de stabilité. Il existe des brouettes de jardin en plastique léger mais peu résistant, en acier résistant mais corrosif ou en acier galvanisé inoxydable et résistant.

Plus de facilité avec une motobineuse

Motobineuse ou motoculteur, quelles sont les différences ? Il s’agit de deux engins motorisés pour la préparation des sols mais l’un bine et l’autre laboure.

La motobineuse dispose d’une fraise rotative (composée de griffes) qui permet l’ameublissement du sol en surface pour bien le préparer avant de semer ou de planter. Elle se substitue à la bêche manuelle en retournant le sol le plus ingrat. Elle permet aussi un griffage parfait et enfouit les mauvaises herbes. Les petits modèles légers de motobineuses conjuguent efficacité et fonctionnalité puisqu’ils se glissent partout même autour des parterres de fleurs ou dans tous les recoins du potager.

C’est le nombre et le diamètre des fraises qui déterminent la largeur du travail effectué. Ces fraises se situent en-dessous du moteur et la transmission est assurée par une courroie, des chaînes ou des pignons.

Le choix d’une forte cylindrée influence le nombre de rotation par minute pour un couple plus important et donc un meilleur travail.

Il existe même des motobineuses électriques pour les petits jardins.

Pour labourer en profondeur, le motoculteur

Le motoculteur comprend une charrue qui retourne la terre en profondeur pour mieux la préparer. Il remplace la bèche manuelle promettant beaucoup moins d’effort et peut labourer des surfaces allant jusqu’à 3 000 m2.

Il se compose de deux roues le plus souvent lestées, d’un guidon orientable en option pour un meilleur confort d’utilisation et d’une charrue. Il est parfois équipé d’un contrepoids qui facilite les manœuvres. Certains motoculteurs disposent de deux vitesses (avant et arrière) ou de deux vitesses avant plus une vitesse arrière.

Le motoculteur peut être équipé de différents types de charrue : à simple soc pour labourer dans un seul sens, à deux socs pour réaliser des aller-retours ou d’une charrue vigneronne, inclinable à droite ou à gauche en fonction du sillon désiré.

Le deux-en-un est un motoculteur pouvant être adapté en motobineuse. Cet outil nécessite une intervention mécanique à chaque changement de fonctionnalité mais il est particulièrement pratique pour réaliser un travail complet du sol.