Indispensable dans une cuisine, l’évier existe dans de nombreuses dimensions, formes et coloris. A choisir à un ou deux bacs selon les besoins.

Le choix d’un évier : fonctionnel et esthétique

Nombre de bacs, matériaux, type de pose… sont les principales questions à aborder pour choisir un évier. L’important est de répondre aux contraintes de l’installation existante, à vos habitudes de travail dans la cuisine et à vos envies décoratives.

Faites-vous souvent la vaisselle à la main ? Utilisez-vous régulièrement de grandes marmites ? Préférez-vous un modèle discret ou design ? Pour être le plus pratique possible, l’évier, indispensable dans une cuisine, doit correspondre à vos habitudes de vie. Sa résistance aux chocs, sa facilité d’entretien sont deux autres critères à intégrer. Votre choix dépend également de la configuration de la cuisine et de son aménagement, pour un remplacement à l’identique ou une création de l’espace lavage. S’il s’agit d’une rénovation, votre nouveau modèle doit correspondre en taille à l’ancien sinon il vous oblige à prévoir des travaux d’adaptation. Il existe une large gamme d’éviers de toutes dimensions, de toutes formes et de tous coloris pour trouver celui qui vous conviendra le mieux. A trouver chez Roca, Grohe, Neova, Duravit

Evier à encastrer ou à poser ?

  • Pour un évier encastré, il convient d’effectuer une découpe dans le plan de travail ou le meuble, selon le gabarit joint au modèle, pour intégrer l’élément en préservant une bonne étanchéité. L’avantage de ce système est que l’évier peut être posé partout même dans un angle pour profiter de toute la place disponible.

On peut aussi encastrer les cuves en les fixant par des pattes et en les collant sous plan par un joint de silicone. Cette configuration, qui supprime tout rebord, facilite l’entretien.

  • Un évier à poser est en général installé directement sur un meuble bas qui correspond à ses dimensions (en général 60 cm de large), lui servant de support.
  • En alternative, le timbre d’office (communément « évier timbre ») est très décoratif et très tendance. Il s’agit d’un élément à part entière qui s’impose comme un objet posé entre deux meubles. Son autre avantage est lié à sa grande profondeur : 50 cm en moyenne.

Evier un ou deux bacs ?

Si vous n’avez aucune contrainte de place et si vous avez l’habitude de faire la vaisselle à la main, l’évier à deux bacs vous correspond mieux : un bac pour laver, l’autre pour rincer.

Si vous préférez les éviers à une cuve, veillez à ce qu’il dispose d’un égouttoir accolé, pratique pour laisser sécher la vaisselle.

L’évier à un bac et demi dispose d’un mini-bac qui permet d’y laver fruits et légumes (en principe, 35 cm pour le bac et 15 cm pour le mini-bac ou vide-sauce).

Quels matériaux pour votre évier ?

  • Traditionnels grès

Les + : Facile d’entretien si le grès est émaillé. Bon rapport qualité/prix.

Les – : Son poids. Sa sensibilité aux ébréchures. Un choix limité de coloris.

  • Incontournable céramique

Les + : Brillance incomparable. Elle garantit une hygiène parfaite.

Les – : Sensible aux chocs.

  • La pierre dans tous ses états

Les + : Solidité extrême, grande résistance aux chocs pour le granit qui est facile d’entretien.

Les – : Attention aux taches si la pierre est de nature poreuse. Elles doivent absolument être nettoyées immédiatement. Le fond de l’évier se patine au fil du temps pour donner un aspect usé qu’on peut détester ou adorer !

  • Inusable inox

Les + : Il promet une très grande durabilité dans un alliage 18/10 mais reste léger. Hygiénique : on peut le nettoyer avec un grand nombre de produits détergents ou désinfectants.

Les – : Pour éviter les rayures inesthétiques et les taches blanches de calcaire, préférez un inox satiné, structuré ou brossé.

  • Résine de synthèse, la plus colorée

Les + : Une large palette de coloris et de formes. Grande résistance aux chocs, aux rayures et aux températures même élevées, surtout pour les résines liées à la poudre de quartz ou additionnées de granit, le Corian® ou le béton fibré, déjà utilisé pour la réalisation de bassins de jardin, qui possède une dureté à toute épreuve.

Les – : Certaines qualités de résine peuvent se tacher. Evitez l’emploi de produits corrosifs pour le nettoyage.

Les vidages et les accessoires

Pour un vidage manuel, la bonde se bouche avec un bouchon classique relié à une chaînette.

Pour un vidage automatique, un bouton de tirage se situe hors du bac pour faire remonter ou descendre le bouchon hermétique. Plus besoin de tremper ses mains dans l’eau sale pour vider la cuve.

Malin, l’égouttoir mobile s’adapte sur le bac pour déposer des légumes que l’on vient de rincer ou pour laisser décongeler les produits.

La planche à découper, adaptable sur le bac, permet de recouvrir l’évier quand on ne s’en sert pas et peut agrandir le plan de travail.

Evier : quelques conseils de pose

Une hauteur de 85 à 90 cm est conseillée. Le rebord sortant, quand il existe, doit être au maximum d’1 cm. L’évacuation des eaux usées se fait par des canalisations d’un diamètre minimum de 33 mm et placées à au moins 52 cm au-dessus du sol fini. N’éloignez pas trop l’évier du lave-vaisselle si vous avez l’habitude de rincer vos couverts et assiettes avant de les y passer.