Ne s’improvise pas électricien qui veut ! Avant de s’engager dans des travaux électriques, il faut savoir différencier les fils et les câbles. La connaissance de leurs caractéristiques permet surtout de respecter les normes d’usage pour éviter les étincelles.

Fils et câbles, à chacun sa définition

Quelle différence entre un câble et un fil électrique ?

Le fil électrique est l’élément conducteur, celui qui transporte l’électricité. Il se compose d’une âme rigide (version monobrin) ou souple (version multibrin), pouvant être en cuivre ou en nickel. Cette âme est enrobée d’une gaine plastique qui la protège, en polyéthylène (sigle PE) ou PVC (polychlorure de vinyle).

Certaines gaines sont constituées d’un tressage de fils d’aluminium, sorte de blindage électromagnétique pour empêcher les interférences, mais sont plutôt réservées aux utilisations en multimédia.

Le câble électrique est constitué de plusieurs fils électriques (2, 3, 4 ou 5) réunis dans une gaine simple ou double. Le nombre de fils dépend de l’usage que l’on veut faire de ce câble.

Choisir le bon fil électrique

Toute installation électrique doit respecter la norme NF C 15-100 qui définit la section du fil électrique conducteur.                          Différentes sections, de différents diamètres exprimés en mm2, sont exigées selon l’intensité du courant (exprimée en ampères, symbole A) que doit supporter le circuit électrique.

D’une manière évidente, plus l’intensité (donc l’ampérage) est élevée, plus le diamètre du fil électrique doit être gros.

Les principales sections exigées pour une installation électrique à l’intérieur d’une maison à usage d’habitation sont :

– 1,5 mm2 pour une intensité de 10 A (Ampère),

– 2,5 mm2 pour une intensité de 16 à 20 A,

– 4 mm2 pour une intensité de 25 A,

– 6 mm2 pour 32 A.

Fils électriques, respectez le bon code couleurs

La couleur des fils a une importance capitale dans l’installation électrique. Chaque couleur de fil, régie par la norme électrique, possède sa signification qu’il est d’usage de respecter pour éviter les accidents.

Les fils rouge, marron ou noir sont utilisés pour signaler le fil de la phase, c’est-à-dire celui par qui le courant arrive.

Il arrive que d’autres coloris soient utilisés pour la phase mais il ne faut surtout pas employer le bleu, le vert ou le jaune réservés à d’autres indications.

Le fil bleu indique le neutre qui permet la répartition du courant.

Le fil bicolore jaune et vert est dédié à la terre.

Le fil violet peut également être employé notamment pour les interrupteurs va-et-vient et le fil orange pour un bouton poussoir.

A SAVOIR

Prudence avec les anciennes installations électriques à rénover : bien souvent d’autres couleurs étaient utilisées à tort…

Munissez-vous d’un tournevis testeur de phase pour trouver la bonne utilité de chaque fil.

Pour un maximum de précaution, une mise hors tension est obligatoire avant toute manipulation des fils électriques.

Câbles et fils en lettres et en chiffres

Les câbles et les fils sont caractérisés par des lettres et des chiffres qui indiquent ce à quoi ils sont destinés dans le câblage d’une maison ou d’un appartement.

– H pour fil harmonisé et conforme aux normes internationales ;

– 07 pour 700 Volts, la tension maximale supportée par le fil. Le chiffre qui suit le 0 est donc variable en fonction de la tension ;

– V pour gaine isolante en PVC. Cette lettre précédée du chiffre 2 signifie que la gaine est doublée ;

– R pour une gaine rigide multibrin ;

– U pour une âme rigide ;

– K pour une âme souple ;

– G précédé d’un chiffre pour le nombre de fils d’un câble, suivi de la section des fils. Exemple : 4G2.5 mm2 indique qu’il s’agit d’un câble comportant 4 fils de 2,5 mm2 de diamètre.

Fils et câbles souples : un statut à part

Les fils et câbles souples H03WF et H05WF servent à alimenter les équipements ménagers et les installations électriques dans les différentes pièces de la maison.

Là encore, il faut savoir décrypter leurs codes :

– H pour fil harmonisé et conforme aux normes internationales ;

– 03 pour 2 fils jusqu’à 1 mm2 ;

– 05 pour de 2 à 5 fils en fonction du type de courant (mono ou triphasé), de plus de 1 mm2 ;

– W pour isolation PVC des fils et gaines extérieures ;

– F pour fil souple.