Comment bien chauffer la maison avec des radiateurs électriques ? Il suffit de choisir le type d’appareils le mieux adapté à chaque besoin et à chaque pièce. Convecteurs, radiants, soufflants, radiateurs à inertie fluide ou sèche, avec chacun leurs qualités de chauffage et leurs défauts, ils se déclinent dans différents formats et formes pour s’adapter à toutes les utilisations. Premier objectif : calculer la bonne puissance. Puis, pour un niveau de confort optimal, n’hésitez pas à opter pour les options comme la programmation à distance, la gestion centralisée, le pilotage intelligent et surtout la dernière tendance issue du digital : les radiateurs connectés.

Il existe de très nombreux types et modèles de radiateurs électriques, chez des fabricants comme ThermorAtlantic ou Acova par exemple. Voici les principaux paramètres à connaître pour bien choisir votre chauffage.

Une priorité : Trouver la bonne puissance pour votre radiateur électrique

Critère de choix prioritaire, la bonne puissance pour un radiateur électrique, dont la plage va généralement de 750 W à 3 000 W, sera fonction de la superficie de la pièce (en m2) si la hauteur du plafond est normalisée à 2,50 m ou du volume (en m3) pour les plafonds plus hauts. 

Comment calculer la puissance d’un radiateur électrique ? 

La solution est assez simple : il suffit de multiplier le nombre de m2 ou de m3 par 100 W.

Ce calcul devra être affiné :

• En fonction du degré d’isolation de votre logement ;

• De la zone climatique dont dépend votre habitation (température moyenne extérieure) ;

• Du nombre de personnes constituant votre famille (profitez de la chaleur humaine) ;

• De la température souhaitée, qui ne doit pas pas forcément être la même dans toutes les pièces (pièce à vivre ou chambre par exemple).

Exemple : pour le chauffage d’une pièce de 20 m2, multipliez 20 m2 x 100 W = 2 000 W.

Pour une hauteur sous plafond normalisée de 2,50 m, il faut compter : 

– moins de 10 m2, 750 W

– 10 à 15 m2, 1 000 W

– 15 à 20 m2, 1 500 W

– 20 à 30 m2, 2 000 W

– 30 à 60 m2, 3 000 W

A noter : Dans une grande pièce, la chaleur se répartira mieux si elle provient de deux radiateurs de capacité moyenne (1 500 ou 2 000 W) plutôt que d’un seul radiateur de forte puissance. Mais il faut savoir aussi que plus la surface de diffusion d’un radiateur est grande, plus la sensation de confort est importante, donc limitez-vous à deux points de chauffe.

Quelle forme et quel format pour vos radiateurs électriques ?

Les fabricants ont rivalisé d’ingéniosité pour multiplier les formes et les formats des radiateurs électriques. Ce sont les emplacements disponibles sur vos murs et dans vos pièces qui vont guider votre choix.

Emplacement idéal ? Sous une fenêtre ou de chaque côté.

Emplacement idéal ? Sur n’importe quel mur. Sous une fenêtre haute. Sur une grande ou une plus petite surface. 

Emplacement idéal ? Sur toute la hauteur d’un mur. 

  • Le radiateur plinthe, d’une hauteur maximale de 20 à 30 cm à plus de 130 cm de long.

Emplacement idéal ? En bas des murs. Sous une porte-fenêtre à condition qu’elle dispose d’un seuil rehaussé. En soubassement, dans les combles aménagés.

Important : Soyez très attentifs à l’encombrement de l’appareil que vous choisissez, qui doit être inférieur à celui du mur afin que l’air chauffé puisse circuler correctement.

Radiateur électrique : les différents types et les spécificités

A préférer pour les pièces occupées occasionnellement.

Les + : Assure une montée rapide de la température. Petits prix.

Les – : Assèche l’air, dispense une température inégale et soulève la poussière.

  • Le radiateur rayonnant ou radiant produit des infrarouges (IR) qui chauffent les murs, les sols, les meubles et même les personnes comme le font les rayons du soleil. Un mode de chauffage à déconseiller dans les pièces fortement vitrées.

Les + : Chaleur homogène et rapide

Les – : La chaleur s’arrête dès que le radiateur est coupé.

 

  • Le radiateur à inertie peut être à énergie fluide, (l’énergie est contenue dans un fluide caloporteur) ou à énergie sèche (l’énergie est stockée dans un matériau solide comme la stéatite, la céramique ou une pierre volcanique). 

Les radiateurs à inertie sont dits à chaleur douce quand ils cumulent inertie et rayonnement. Une 1ère résistance chauffe rapidement en surface pour un confort immédiat, tandis qu’une 2ème résistance intégrée au cœur du fluide ou du matériau solide restitue longtemps la chaleur.

Les + : C’est le plus économique des radiateurs électriques pour les pièces à vivre. Il assure un confort durable avec une diffusion de la chaleur qui perdure quand le radiateur est éteint.

Les – : Un prix plus élevé que la plupart des autres radiateurs électriques et un poids plus lourd pour les appareils à énergie sèche.

 

  • Le radiateur soufflant, parfait pour une salle de bains, dispose d’une soufflerie qui diffuse de la chaleur créée par une résistance. Certains comportent des éléments de chauffe en céramique plus économiques.

Les + : Le soufflant chauffe les petits volumes en un temps record.

Radiateur électrique : les différents types et les spécificités

A éviter : Le thermostat mécanique, qui équipe de base les convecteurs, est le moins précis puisqu’il ne maintient la température qu’à plus ou moins 2°.

Préférable : Le thermostat électronique pour des températures à 0,5° près.

Encore plus fiable : Le thermostat numérique puisqu’il permet de régler la température à 0,1° près.

La programmation : Si vos radiateurs électriques sont reliés à un fil pilote, le réglage du thermostat peut se faire à partir d’un programmateur qui va régir tous les appareils de chauffage du logement. 

On parle de pilotage intelligent quand les radiateurs sont équipés de fonctions évoluées comme un détecteur de fenêtres ouvertes, un capteur de présence ou un indicateur de consommation.

Les nouveaux radiateurs électriques connectés

Enfin, avec l’essor du digital qui permet de généraliser la domotique pour une maison intelligente, piloter votre radiateur électrique à chaleur douce du bout des doigts, c’est aujourd’hui possible grâce aux radiateurs connectés. Ces modèles de dernière génération peuvent être commandés à distance via un smartphone ou une tablette grâce à une application. En général, chaque marque utilise son propre protocole. Par exemple, avec l’application Cozytouch, commune à Atlantic et à Thermor, il suffit de raccorder un bridge Cozytouch sur votre box internet pour activer à distance divers scénarii. Si certains de vos radiateurs ne sont pas connectés, il reste une solution : en plus du bridge Cozytouch raccordé à la box, il vous faut brancher un récepteur interface Cozytouch sur ces radiateurs. Seules les commandes arrêt, marche, confort, éco et hors gel seront alors disponibles.