Le chauffage est l’un des premiers postes de dépenses énergétiques d’un foyer. Programmation des éléments de chauffage et des thermostats, calorifugeage des menuiseries et de la tuyauterie, réglage optimal des systèmes de ventilation… sont les principaux éléments à prendre en compte pour mieux maîtriser sa consommation et réduire sa facture de chauffage.

1 – Facture de chauffage : jusqu’à 20 % d’économies avec des thermostats performants

Le thermostat d’ambiance programmable est préférable au thermostat d’ambiance analogique classique car il permet d’abaisser les températures de consigne pendant les heures où le logement n’est pas occupé. Certains thermostats d’ambiance sont même connectés offrant la possibilité d’être pilotés à distance depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur pour mieux gérer le confort, heure par heure.

Si vous disposez de radiateurs électriques eux-mêmes équipés d’une régulation programmable, vous pourrez gérer les différentes zones de votre logement différemment, avec des températures de confort adaptées à chaque pièce et à chaque besoin.

Pour les radiateurs à eau chaude, pensez aux robinets thermostatiques qui permettent de réguler la température de chaque appareil dans chaque pièce. Il est conseillé de combiner cette installation avec un thermostat d’ambiance pour affiner davantage la régulation centrale du chauffage. C’est cependant la température demandée au thermostat d’ambiance qui a la priorité pour dicter la bonne température dans les pièces.

2 - Régler son chauffage à la bonne puissance pour réduire la facture de chauffage

Abaisser le chauffage d’un seul degré permet d’économiser 7 % d’énergie, de quoi faire réduire la facture de chauffage ! D’un point de vue économique et écologique, on estime à 20°C la température idéale pour une pièce à vivre et entre 17 et 18°C pour les chambres.

Pour vous faciliter la vie, privilégiez la programmation qui permet de décider à quelles heures vous chauffez ou pas votre intérieur. Cette programmation peut être réalisée grâce au thermostat d’ambiance programmable, soit grâce à vos divers appareils de chauffage s’ils sont dotés d’un système de programmation intégré. De nombreux modèles en sont aujourd’hui équipés pour un confort maximal.

Si vous disposez d’une cheminée à foyer ouvert dans la pièce à vivre par exemple, sachez que celle-ci laisse s’échapper plus de 80 % des calories par le conduit d’évacuation des fumées. Pour avoir plus chaud dans la pièce et pour économiser l’énergie (bois), faites installer un insert ou un récupérateur de chaleur à l’intérieur du foyer.

3 - Renvoyez la chaleur vers l’intérieur

Rien qu’en posant une plaque ou un film isolant en aluminium derrière les radiateurs, vous augmenterez de 5 à 10 % leurs performances thermiques. Ces plaques ou films réflecteurs permettent de renvoyer la chaleur dans la pièce plutôt que de chauffer le mur.

Attention, cette solution est surtout valable si vos murs ne sont pas isolés. Si vous avez la chance de bénéficier d’une isolation thermique des murs performante, vous risqueriez au contraire d’obtenir un effet néfaste avec une condensation derrière les panneaux réfléchissants.

Pour optimiser la diffusion de la chaleur, pensez aussi à dépoussiérer vos radiateurs électriques et à vidanger vos radiateurs à eau chaude.

4 - Bien calfeutrer limite les pertes énergétiques

  1. Pour commencer, calfeutrez portes et fenêtres avec un simple joint isolant adhésif.
  2. La pose de barres coupe-froid sur les portes, notamment sur celles donnant sur un local non chauffé ou sur l’extérieur, est également une solution efficace. Préférez les barres permanentes, adhésives ou à clouer, aux boudins peut être plus décoratifs mais pas très performants.
  3. Dès que vous pouvez, fermez volets et stores pour conserver la chaleur à l’intérieur du logement. Une fois fermés, ceux-ci créent une couche d’air qui joue le rôle d’isolant. Pour faciliter l’ouverture et la fermeture de tous les éléments, une programmation s’avère utile. Elle permet aussi une utilisation intelligente avec divers scénarios possibles.
  4. Utilisez des rideaux thermiques pour limiter la sensation de froid et éviter que la chaleur ne s’échappe à l’extérieur. A ne pas poser devant les radiateurs.
  5. Procédez au calorifugeage de vos canalisations en cuivre si vous disposez d’un chauffage central, à l’aide de tubes isolants en élastomère ou polyéthylène, peu onéreux et faciles à poser puisque découpables à volonté.

5- Mieux ventiler pour gagner en confort thermique et réduire la facture de chauffage

On obtient davantage de confort en chauffant à 19°C un air sec qu’à 20°C un air plus humide. Bouchez les entrées d’air n’est donc pas une bonne solution car pour gagner en confort thermique, votre logement doit être bien aéré.

Les ventilations auto-réglables à débit d’air constant possèdent en général deux vitesses pouvant être programmées grâce à une horloge par exemple. La vitesse minimale suffit pour bien ventiler le logement sans refroidir l’air ambiant et sans perte de calorie. La ventilation doit être maximale uniquement quand la cuisine et la salle de bains sont utilisées.

Pour les ventilations hygroréglables, qui s’ouvrent et se ferment selon l’humidité et la température de la pièce, effectuez un réglage précis des bouches d’extraction afin que celles-ci ne restent pas grandes ouvertes au risque de créer des courants d’air.