En hiver, le jardin se repose. Il est temps de ranger le matériel qui lui est dédié et de surtout bien le nettoyer afin de le préserver. C’est le moment aussi de procéder à un entretien plus approfondi si besoin est.

Profiter de l’hiver pour entretenir son matériel de jardinage

Avant de ranger ses outils de jardin, il est primordial de procéder à un nettoyage dans les règles de l’art pour les retrouver comme neufs et prêts à fonctionner dès les premiers beaux jours. Les gestes et les précautions à prendre sont différents qu’ils s’agissent d’outils à main ou d’équipements motorisés.

Pour les outils à main, un nettoyage classique

  • Pelle, bêche, râteau, serpette… doivent être débarrassés de toutes traces de terre car s’ils sont rangés humides, ils risquent de rouiller. Vérifiez leur manche, surtout ceux en bois, et les clous de fixation qui les maintiennent, afin d’éviter qu’ils ne se désolidarisent de la tête lorsque vous serez en plein effort de jardinage. Pensez à aiguiser les lames et à les enduire d’huile de lin surtout quand les outils sont entreposés dans un abri de jardin humide.
  • Les sécateurs doivent être stockés lame ouverte pour protéger le ressort qui est à huiler soigneusement. Les lames des sécateurs, risquant d’avoir été en contact avec des branchages infectés par le mildiou ou l’oïdium, sont à désinfecter avec soin à l’aide d’alcool à 90° ou d’alcool à brûler. C’est une habitude qu’il faudrait d’ailleurs respecter après chaque utilisation.
  • L’idéal est d’accrocher tous les outils partie métallique vers le haut. Pour les outils tranchants, la partie coupante doit se situer contre le mur pour éviter tous risques de coupures quand vous passez à côté.

Quelles précautions pour la tondeuse à gazon ?

  • S’il s’agit d’une tondeuse thermique, videz le réservoir lors de la dernière tonte. Nettoyez le carter, l’échappement et les ailettes de refroidissement avec une brosse ou un gros pinceau en pensant à vous munir de gants pour éviter les blessures.
  • Pour ôter tous les résidus d’herbe et de terre de dessous la tondeuse il est préférable d’utiliser une soufflette plutôt qu’un jet d’eau. Le bac de ramassage, les roues et l’habillage peuvent quant à eux être lavés à l’aide d’un nettoyeur à haute pression. Attention, s’il s’agit d’une tondeuse électrique, il faut faire attention à ce que le moteur ne soit pas en contact avec l’eau et qu’il soit protégé de l’humidité pendant son hivernage.
  • Profitez de ce que la tondeuse soit au repos pour vous occuper de ses lames. Elles peuvent être à affûter ou à changer si elles sont abimées ou fissurées.
  • Pour limiter les dépôts de poussière, recouvrez votre tondeuse. Cela la mettra aussi à l’abri de l’humidité.

Tronçonneuses : des soins adaptés

  • Qu’il s’agisse d’une tronçonneuse thermique ou électrique, nettoyez la chaîne avec une brosse, affûtez ses dents si c’est nécessaire et lubrifiez-la avec une huile spécifique. Si la chaîne est trop abîmée, changez-là. L’affûtage nécessite de disposer d’un gabarit dimensionné à la chaîne.
  • Les moteurs thermiques exigent une révision complète : carburateur, allumage, embrayage, filtres… La bougie peut être brossé mais elle doit parfois être changée car il s’agit d’une des principales pièces d’usure. La vis de ralenti et la vis qui assure le bon fonctionnement de la tronçonneuse à bas et haut régime doivent être réglées avec soin.
  • Si vous disposez d’une tronçonneuse thermique, le réservoir doit être vidé afin qu’aucun dépôt ne se forme.
  • Si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour effectuer ces tâches, il est temps de prendre rendez-vous chez un spécialiste, moins débordé en cette saison.

Histoire d’eaux

  • Le nettoyeur à haute pression ne sert pratiquement pas en hiver. Afin d’éviter que ses éléments ne s’entartrent, démontez-les et nettoyez-les avec du vinaigre blanc. Pensez aussi à détartrer les accessoires : buse, tuyau, lance, pistolet…
  • Bien que ce ne soient pas véritablement des outils, rangez vos tuyaux d’arrosage. Rentrez-les avant que le gel ne s’installe, après les avoir déroulés, vidés et repositionnés en un large ovale sur un présentoir la tête en bas pour éliminer les dernières gouttes.
  • Si vous disposez d’une piscine hors sol ou enterrée, prévoyez son hivernage dès que la température de l’eau descend à 12°C d’une manière constante. Vous pouvez baisser légèrement le niveau de l’eau, couvrir la piscine avec une bâche prévue à cet effet et couper le système de filtration. Si vous optez pour un semi-hivernage, il suffit d’ajouter un produit d’hivernage dans l’eau et de laisser la filtration pendant deux heures par jour. Le grand nettoyage peut alors attendre le printemps.